Passibat

La consommation énergétique des bâtiments sous surveillance avec la RT 2012(28/01/13)

La consommation énergétique des bâtiments sous surveillance avec la RT 2012

La RT 2012 introduit l'obligation de mise en place de système pour le suivi des consommations d'énergie par usage. Les bâtiments neufs doivent être équipés de dispositifs permettant le suivi des consommations par type d'énergie.

Dans l'habitation, chaque logement doit être équipé d'un système informant les occupants des consommations par usage de l'énergie. A défaut d'affichage dans le logement, le bailleur du bâtiment peut communiquer mensuellement à ses locataires la répartition des consommations collectives. Pour le tertiaire, des systèmes doivent être mis a là disposition des gestionnaires de systèmes permettant le comptage ou le calcul de l'énergie par usage et par zone. La réglementation dans les bâtiments neufs n'impose pas de solution technique et elle donne toute liberté d'aller au-delà. Certains postes comme l'éclairage, les auxiliaires thermiques ne font pas l'objet de dispositifs de suivi. Les postes hors calcul RT de moins de 80 Ampères ne sont pas suivis (éclairage parking, éclairage extérieur, onduleur...). Il n'y a pas d'obligation d'instrumenter les systèmes pour suivre leur fonctionnement.

La conception d'un bâtiment performant, associée à un suivi efficace, permettra un meilleur contrôle du coût d'exploitation dans des conditions de confort satisfaisantes, durant la vie du bâtiment. La performance énergétique d'un bâtiment au niveau de la RT est déterminée par sa consommation d'énergie par poste (chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire, électricité consommée par des auxiliaires de chauffage et de ventilation et d'éclairage). Le calcul effectué selon la méthode réglementaire évalue de manière conventionnelle pour chaque projet de construction les performances énergétiques du bâtiment, nécessaires notamment pour l'obtention des certifications de performance énergétique (HPE, THPE, Effinergie +). Le calcul des consommations est réalisé dans des conditions climatiques, d'occupation et d'utilisation du bâtiment similaires et fixées de manière conventionnelle. Les consommations évaluées peuvent différer des consommations effectives en exploitation.

Pour gagner du temps et limiter les erreurs de saisie, les solutions de relevage automatique des données par le biais de compteurs 'communicants' peuvent être envisagées. Le principe de centralisation des données (comptage, températures) vers un système informatique type GTC (gestion technique centralisée) permet d'assurer une exploitation plus facile, voire à distance, des performances du bâtiment. Il existe de nombreux exemples de GTC non utilisées car méconnues des utilisateurs ou trop complexes. Cette technologie nécessite une formation indispensable du gestionnaire et des usagers.

Source : Envirobat Méditerranée



À lire sur le même thème

rt2012

Avez-vous lu ?



Partenaires presse

  Lamellé-collé et voiles de verre sur woodsurfer.com